Jardins Renoir

À deux pas de la place du Tertre, les trois Jardins qui entourent le Musée de Montmartre offrent un havre de paix et de verdure, témoin du passé de la Butte, campagne aux portes de Paris.

Les Jardins Renoir vestiges de « la Campagne à Paris »

Avant la fin du XIXème siècle, Montmartre est un modeste village où la vie s’organise autour des carrières, des terres agricoles et des moulins. Le gypse du sous-sol est extrait depuis l’époque Gallo-romaine, les terres cultivées entourent l’Abbaye dont elles dépendent et les moulins du sommet de la Butte profitent du vent pour moudre le grain et broyer le gypse qui servira à faire plâtre. Depuis le XVIIème siècle on y trouve aussi quelques belles maisons de campagne bourgeoises, comme les hôtels du Bel Air et Demarne qui abritent désormais les collections du Musée.

Avec le rattachement de la Butte à Paris en 1860, Montmartre s’urbanise et la campagne recule au profit de la ville. Les cabarets remplacent les moulins. Les artistes, attirés par cette effervescence, la belle lumière et les paysages encore bucoliques viennent s’installer à Montmartre.

Des jardins inspirés par les tableaux impressionnistes d’Auguste Renoir

Les jardins du Musée de Montmartre ont été nommés en souvenir d’Auguste Renoir, qui vécut sur place entre 1875 et 1877 et y peignit plusieurs chefs-d’œuvre, comme le Bal du moulin de la Galette, la Balançoire ou le Jardin de la rue Cortot.

Chaque Jardin a son caractère propre inspiré de la palette du peintre impressionniste.

Le jardin Cortot, aux tons rouges et jaunes flamboyants, est le jardin nourricier. On y trouve des arbres fruitiers, un potager et des recoins ombragés. Suzanne Valadon et André Utter son compagnon ont plusieurs fois immortalisé son vieux cognassier.

Le jardin Demarne aux tons pastel est le jardin d’ornement par excellence. Il fait bon s’y poser aux tables du Café Renoir en admirant les nymphéas du bassin.

Les Jardins Renoir accueillent la biodiversité

Au Nord, le jardin du Bel Air offre une vue imprenable sur les vignes du Clos-Montmartre. Il abrite des ruches et de nombreux oiseaux et batraciens vont et viennent depuis le Jardin sauvage voisin. Pour s’immerger dans la campagne à Paris, rien de tel que de s’asseoir sous la gloriette et écouter le chant des oiseaux.

Au fil des saisons, vous pourrez admirer les roses anciennes, les iris, les hellébores, les anémones du Japon, les clématites, les pivoines, les amandiers et les cognassiers

Profiter des Jardins et du Café Renoir

Pour profiter paisiblement des jardins, le Café Renoir propose une offre de petite restauration salée et sucrée. Il vous accueille de 11h30 à 17h du mercredi au dimanche d’octobre à avril et de 11h30 à 18h tous les jours de mai à septembre.

Un soir par semaine en juillet et en août, les Nocturnes du Musée sont l’occasion idéale pour prendre le temps de savourer un verre de vin et passer la soirée dans les jardins.

Photos

  • Le Musée de Montmartre et les Jardins Renoir vus du ciel - Crédit photo : Charly Lataste
  • Le vieux cognassier et les coquelicots du Jardin Cortot - Crédit photo : Jean-Pierre Delagarde
  • Vue sur l’atelier de Suzanne Valadon depuis le Jardin Demarne - Crédit photo : Jean-Pierre Delagarde
  • Les marches du Jardin du Bel Air - Crédit photo : Charly Lataste

Découverte libre des jardins uniquement

Tarif: 5€

Ou profitez des Jardins Renoir toute l'année avec l'abonnement au Musée de Montmartre !