Le Musée est ou­vert tous les jours, toute l’an­née, de 10h à 18h (dernière entrée à 17h15).

Artistes à Montmartre, lieux et ateliers mythiques

Après la Commune, à partir des années 1870, Montmartre se transforme et une nouvelle page de son histoire s’ouvre. Attirés par sa lumière, son charme champêtre, ses bas loyers et certainement par l’esprit de liberté qui y souffle, nombre de peintres, poètes, musiciens… s’y posent.

Naturalistes, impressionnistes, nabis, fauves, cubistes… tous au fil des années choisissent la Butte ; ils s’y installent dans des maisons entourées de petits jardins où prolifèrent les lilas et seringas – rue Lepic, rue Cortot, rue Caulaincourt –, très vite ils se regroupent, des ateliers-résidences se créent – La Cité des Fusains, le Bateau-Lavoir –, et le « marché aux modèles » prend place à Pigalle. A la recherche de nouveaux sujets populaires, les peintres investissent les cirques et les salles de spectacles comme L’Européen, Le Cirque Médrano Les cafés et cabarets se développent à l’image du Lapin Agile qui devient l’un des principaux lieux de distraction de la Butte où se pressent à la fois les ouvriers, les artistes, les prolétaires et les bourgeois que l’on retrouve chaque dimanche pour danser au Moulin de la Galette.

Présentée dans le Pavillon Demarne, l’exposition Artistes à Montmartre, lieux et ateliers mythiques se poursuit dans le Pavillon Bel-Air, qui présente à cette occasion un nouvel accrochage des collections permanentes du musée.

L’exposition est construite selon un parcours en 13 sections dont les noms aujourd’hui célèbres résonnent : 73, rue Caulaincourt, 12 rue Cortot, 22 rue Tourlaque ou encore 87, rue Lepic… Après sa déambulation d’atelier en atelier, le visiteur pourra poursuivre sa visite en se baladant dans les rues de Montmartre, muni d’un plan répertoriant tous les lieux et ateliers mythiques cités.

En partenariat avec


Réserver ses billets

  • 5 octobre 2018 - 1 février 2019